L’abstention citoyenne ce n’est pas faire le jeu du FN. Bien au contraire c’est le combattre !

Publié le 7 Avril 2014

L’abstention citoyenne ce n’est pas faire le jeu du FN. Bien au contraire c’est le combattre !

S’abtenir, faire le jeu du FN ? certes non !

Des gens de toute bonne foi et d’autres, animés d’arrières pensées politicardes s’inquiètent qu’ appeler à l’abstention citoyenne, au boycott de l’élection européenne comme le fait le PRCF ce serait « faire le jeu du FN ! ».

Il nous faut répondre fraternellement aux uns et fermement aux autres.

Le vote, le suffrage universel est une conquête du mouvement ouvrier et démocratique. Contre la droite, contre la bourgeoisie qui, même en 1789 (sauf la brève période robespierriste où le suffrage universel est appliqué) et jusqu’en 1848, vont prôner le suffrage censitaire (seuls les riches votent).

Le suffrage universel masculin est donc conquis en 1848 et le suffrage universel n’est obtenu par les femmes qu’en 1944, à la Libération du joug nazi et de l’extrême-droite pétainiste et collabo.

Nous sommes donc très attachés au droit de vote dont nos aïeuls furent les combattants. Le PRCF a d’ailleurs appelé à participer aux dernières municipales.

S’abstenir à l’élection européenne, faire son devoir civique et citoyen en refusant de cautionner l’UE qui piétine la souveraineté du peuple

Quel est l’enjeu d’un vote? Faire un choix démocratique. Le peuple vote pour faire un choix politique. Il choisit telle ou telle option politique qu’il estime conforme à ce qui est bon pour lui, pour la nation dont il est le souverain.Dans ce cas ne pas voter, c’est ne pas choisir, laisser à d’autres ce choix, c’est une attitude incivique.Mais tel n’est pas toujours le cas et il est des situations où boycotter, s’abstenir est au contraire civique et citoyen.

Prenons un exemple: une dictature militaire organise un vote pour légitimer son coup d’État. La seule option pour un démocrate c’est de s’abstenir car s’il vote 1) il sait que ça ne sert à rien 2) il légitimerait par son vote la dictature militaire qui dirait « vous voyer les gens ont confiance en nous, ils viennent voter ».

Maintenant revenons aux élections européennes: y-a-t-il un enjeu sur lequel le peuple peut peser, un enjeu démocratique ? Non! Non car l’Union Européenne n’est pas l’espace politique démocratique d’un « peuple européen » qui n’existe pas.

  • Non car ses choix sont déterminés par des instances non-démocratiques comme la Commission ou la Banque Centrale Européenne (BCE).
  • Non car l’UE est la négation de la souveraineté des peuples d’Europe.
  • Non car l’UE a été fondée et construite comme « assurance contre le socialisme » comme l’avait avoué l’ultra-libéral Alain Madelin (Le Monde 23/06/1992). Non car l’UE et ses vassaux locaux, les Sarkozy et Hollande, violent la souveraineté du peuple français en jetant à la poubelle le NON du référendum de 2005. Ils nient la volonté du peuple, nous devons nier l’instrument de cette dictature oligarchique.

Si nous votons, même blanc, nous participons à une forfaiture qui vise à nous faire participer à la fabrication de nos chaînes, alors que nous devons délégitimer cette farce, cette mascarade pseudo-éléctorale puisque le seul enjeu c’est pour les maîtres de l’UE de pouvoir dire que nous cautionnons ce qui se passe.

En effet dans toutes les listes déjà connues aucune n’est contre la prison des peuples qu’est l’UE. Y compris le FN qui se prétend mensongèrement contre. Car sinon pourquoi y vont-ils: pour que nous payons grassement des « députés » qui ne servent à rien? Pour « orienter » l’UE dans un sens ou un autre ? C’est absurde. C’est une mystification. D’autres nous racontent cette sornette depuis des années: « vous allez voir, nous allons faire l’EU sociale. » Mais on ne transforme pas un scorpion en coccinelle : sa nature c’est de piquer et tuer. Pour l’UE il en va de même, elle a été construite par le grand, le très grand capital pour démolir nos conquêtes sociales et notre indépendance nationale qui sont, à leurs yeux, des entraves à leurs profits titanesques, à leur domination sans limites. Sans limites autre que le NON des peuples.

Le dernier argument de ceux qui adorent le Veau d’or de l’euro et de l’UE c’est de nous accuser de « faire le jeu du FN ». Alors que ce qui fait le jeu du FN et des extrêmes-droites c’est justement la régression sociale, la démolition des services publics, de la santé, de l’éducation, des retraites, le chômage de masse, la précarité, la mort programmée de la République et de l’indépendance du pays par l’UE et ses petits télégraphistes.

Le boycott militant, une arme pour faire tomber les masques de la PME Le Pen ce Faux Nez au service de la classe capitaliste

Les incendiaires c’est vous Messieurs de l’UMP, de l’UDI, du Modem, d’EELV, du PGE, les anti-fascistes c’est nous, la gauche anti-euro, anti-UE ! Et vous Messieurs les eurolâtres vous êtes assez malhonnêtes et lâches pour faire semblant de croire aux discours anti-UE de l’extrême-droite qui n’occupe cet espace que parce que vous, vous l’avez déserté.

Le boycott, l’abstention démocratique et citoyenne est donc bien la seule vraie position contre l’UE et l’euro, la seule vraie position sociale, populaire et patriotique. C’est bien le seul vote anti-FN. Toute participation, sous quelque forme que ce soit, est une légitimation de ceux qui violent la démocratie, la souveraineté du peule, l’indépendance de la France.

Nous forgerons des relations fraternelles et pacifiques quand, débarrassés unilatéralement de l’euro et de l’UE, nous pourrons, par des coopérations mutuellement profitables établies avec tous les pays du monde, construire une politique de progrès social et de paix que nous interdisent l’euro et l’UE.

Boycotter, faire monter un tsunami d’abstention militante pour un sursaut citoyen contre l’Union Européenne du capital

C’est pourquoi c’est un devoir citoyen, une exigence démocratique que de boycotter l’élection européenne. De rejoindre, à l’appel du CNR-RUE, la campagne pour l’abstention citoyenne.

Le PRCF appelle chaque citoyen à prendre part à la résistance républicaine contre l’UE du capital en rejoignant les Comité Départementaux de Résistance Républicaine à l’Union Européenne.

Rédigé par PRCF 38

Publié dans #France

Repost 0
Commenter cet article