Il y a 70 ans la Libération !

Publié le 26 Août 2014

Il y a 70 ans la Libération !

Voici le tract distribué par les militants du PRCF-38 à l’occasion des 70 ans de la libération de Grenoble.

Il y a 70 ans Grenoble se libérait du joug fasciste, grâce à l’action de la Résistance et grâce aux troupes alliées débarquées en Provence.

Quelques rappels historiques…

Environ 260 000 combattants débarqueront dont 5 000 auxiliaires féminines, 10 % étaient originaires de la métropole (les «Français libres» du général de Gaulle) ou d’Afrique noire, 90 % venaient d’Afrique du Nord; parmi ces derniers, 52 % étaient d’origine maghrébine.

Dans les grandes unités, le pourcentage de soldats maghrébins variaient entre 27 % à 56 %.

Simple rappel.

Quant à la Résistance à Grenoble, rappelons le poids des FTP-MOI où les immigrés juifs d’Europe de l’est et les Italiens constituent l’élément principal.

Entourés de la sympathie du peuple de la ville, les Résistants de Grenoble par leurs actions incessantes contre l’occupant permirent à notre ville de devenir ville «Compagnon de la Libération».

Les combats pour la libération nationale, pour l’émancipation sociale et antifasciste fusionnaient. Un combat patriotique pour l’indépendance nationale contre l’occupation nazie, mais aussi un combat internationaliste parce qu’inscrit dans le combat de tous les peuples occupés et en lutte contre le fascisme. Ce n’est qu’ainsi qu’on peut vaincre le fascisme : en lui arrachant son masque de patriote et en dénonçant son caractère de classe.

Ainsi que furent créés alors les conditions de la victoire et l’adoption du programme du CNR
« Les Jours Heureux » sans oublier l’apport essentiel des victoires de l’Armée Rouge de l’Union Soviétique.

Et pendant ce temps où se trouvait l’extrême-droite ?

Elle était vautrée dans la «Kollaboration». Celle de la poignée de main de Montoirs entre le traître Pétain et Hitler, celle du «Je souhaite la victoire de l’Allemagne» de Laval, celle des tueurs Miliciens et autres LVF (Légion des Volontaires Français contre le Bolchevisme).

Les pseudos-patriotes vendaient la patrie et servaient l’occupant, les pseudo-révolutionnaires servaient le capital. Le grand patronat profitait de l’occupation et du régime contre-révolutionnaire et fasciste de Vichy pour briser et terroriser le mouvement ouvrier et patriote, pour prendre sa revanche sur le Front Populaire.

Pour mémoire, parmi les fondateurs du FN citons :

Léon Gaultier, ancien membre de la Waffen SS. Pierre Bousquet, ancien de la division SS Charlemagne. François Brigneau, ancien milicien. André Dufraisse, ancien PPF et LVF. Victor Barthélemy, ancien PPF et LVF. Roland Gaucher, ancien dirigeant des Jeunesses Nationales Populaires et Kollabo notoire.

Des racines qui nourrissent toujours l’arbre sombre aux fruits venimeux quelles que soient les guirlandes dont on le pare.

Unir et combattre

Le PRCF salue le 70e anniversaire de la Libération de Grenoble, les Résistants et en particulier les communistes tombés pour leur idéal et pour la France.

Et à l’heure où la fascisation gangrène notre pays et l’Europe, où les fascistes massacrent les progressistes et la population à Donetsk et participent au pouvoir à Kiev avec la complicité de l’Union européenne et des États-Unis, le
PRCF appelle à la constitution d’un Front Antifasciste, Populaire et Patriotique

Rédigé par PRCF 38

Publié dans #Infos Locales, #Tracts-Affiches

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article