Luttes à Grenoble : GEG, le service public de l’éclairage public et de l’Energie et l’Europe du Capital

Publié le 4 Novembre 2014

Luttes à Grenoble : GEG, le service public de l’éclairage public et de l’Energie et l’Europe du Capital

GEG : une autre politique est possible… à condition de construire une alternative politique qui remette en cause le système, et sorte du carcan de l’UE !

Alors que la décision de la majorité municipale d’attribuer le marché de l’éclairage public à un groupement privé Bouygues Vinci, entérinant la procédure d’appel d’offre lancée par la municipalité Safar sanctionnée dans les urnes, n’en fini pas de faire des vagues, voici quelques éléments de réflexion. Non pour polémiquer, mais pour être constructif.

D’abord, il faut constater que la responsabilité de la municipalité précédente, mais également de la droite dans le choix de la SEM ne fait aucun doute. Une SEM n’est pas publique, cela est certain.
Ensuite, sur la procédure qui a conduit à retenir l’offre du consortium de Bouygues Vinci plutôt que la SEM contrôlée en partie par Grenoble (GEG) : l’appel d’offre ne pouvait pas et n’a pas été truqué. Et bien sûr, il est hors de question d’appeler à truquer et fausser un appel d’offre, comme le propose certain irresponsables anti-républicains revanchards.

Lire l'analyse fouillée des communistes du PRCF

Rédigé par PRCF 38

Publié dans #Infos Locales, #France

Repost 0
Commenter cet article