Les Versaillais

Publié le 7 Octobre 2015

Les Versaillais

"Le patronat n’a pas besoin, lui, pour exercer une action violente, de gestes désordonnés et de paroles tumultueuses ! Quelques hommes se rassemblent, à huis clos, dans la sécurité, dans l’intimité d’un conseil d’administration, et à quelques-uns, sans violence, sans gestes désordonnés, sans éclat de voix, comme des diplomates causant autour du tapis vert, ils décident que le salaire raisonnable sera refusé aux ouvriers; ils décident que les ouvriers qui continueront la lutte seront exclus, seront chassés, seront désignés par des marques imperceptibles, mais connue des autres patrons, à l’universelle vindicte patronale. Cela ne fait pas de bruit."

Jean Jaurès devant l'Assemblée nationale, 19 juin 1906.


Comme d'habitude Valls et Sarkozy se sont distingués.

Valls en traitant les travailleurs en lutte de "voyous", et Sarkozy en parlant de "chienlit", Nicolas le petit tentant sans doute de se faire passer pour le grand Charles.

Les voyous disons le franchement c'est eux ! La chienlit c'est eux !

Voyou : un "socialiste" qui mène la politique du MEDEF comme Valls devrait avoir la décence de se taire plutôt que d'insulter les travailleurs.

Voyou : un PDG, de Juniac, diplômé de la Harvard Business School, directeur de cabinet de Madame Lagarde, qui licencie à tour de bras, qui a déjà supprimé 8 000 emplois en trois ans, mais qui s'accorde une augmentation de... 430 % !

Voyou : Sarkozy-l'Américain qui rêvait de rendre les grèves invisibles, qui a plongé la Libye dans le chaos et dans les mains des égorgeurs pour quelques barils de pétrole de plus.

La haine de classe suinte des propos de Valls et Sarkozy, comme la morgue de classe exsude de l'attitude des dirigeants d'Air France.

Bas les pattes devant nos camarades !

Et le 8 octobre allons plus loin que les directions syndicales, affiliées à la CES jaune, le souhaitent : imposons le tous ensemble, en même temps !

Ripostons à la violence du capitalisme, de l'UE, du MEDEF, des pouvoirs de droite et de la fausse gauche par la lutte de classe et de masse.

Rédigé par PRCF 38

Publié dans #France

Repost 0
Commenter cet article