Soutien aux agriculteurs écrasés par la "concurrence libre et non faussée" et les ravages de la politique agricole commune

Publié le 27 Novembre 2015

Soutien aux agriculteurs écrasés par la "concurrence libre et non faussée" et les ravages de la politique agricole commune

Nous remarquons que le PCF et le MODEF propose la taxation des productions importés afin de garantir une production de qualité à des prix payés aux agriculteurs décent. Mais cela est formellement interdit par l'Union Européenne qui au contraire organise la destruction de l'agriculture familiale au profit d'une agro-industrie capitaliste de plus en plus concentrée, exploitant une main d’œuvre sous payée, en vertu de la mise en concurrence de tous les travailleurs. Cette revendication est donc incompatible avec la stratégie porté par le PCF de Pierre Laurent et l'ensemble du Parti de la Gauche Européenne de rester dans l'UE et l'euro "qui protège". Qui protège qui ? Les patrons, les banquiers et les actionnaires face à la légitime colère des travailleurs.

Un minimum de cohérence de nos camarades serait la bienvenue. Mais il est vrai qu'assister au vote de l'état d'urgence par les députés du PCF puis à la "courageuse" abstention des sénateurs PCF - dont le Secrétaire nationale du PCF - nous démontre que l'abandon du marxisme et du léninisme nuit gravement à la cohérence politique.

Reste que la défense de l'agriculture et du produire en France de qualité et l'amélioration de la rémunération et des conditions de vie des agriculteurs impose au contraire de sortir de l'Union Européenne.

Trois articles parmi d'autres du PRCF sur les questions de l'agriculture visibles ici , ou encore ici et .

Rédigé par PRCF 38

Publié dans #Infos Locales, #France

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article