Manif du 26 janvier à Grenoble

Publié le 27 Janvier 2016

Manif du 26 janvier à Grenoble

Avec quelques deux ou trois milliers de manifestants, l'intersyndicale de la fonction publique (CGT FO SUD ainsi que la FSU) a réuni un cortège dynamique et plus fourni qu'à d'autres occasions récentes, mais on reste loin des grosses mobilisations interprofessionnelles.

Le cortège enseignant était le plus fourni, dénonçant vigoureusement la réforme du collège, celui de la CGT et de Solidaires quasiment à égalité, FO moins imposant. Évidemment la mobilisation pourrait être bien plus forte.

Échos des établissements scolaires, des bureaux, des travailleurs de la fonction publique : "On ne veut pas perdre une journée de salaire pour rien, on ira quand ça vaudra le coup, il faut des perspectives".

Évidemment, le traumatisme de la bataille des retraites a marqué les esprits, et l'attitude des directions syndicales n'a rien arrangé.

Même localement on voit encore des crispations venant de certains cadres syndicaux à l'égard des militants franchement communistes.

Les manifestants ont, eux, très bien accueillis les tracts des quatre camarades du PRCF venu également avec l'appel Nous sommes tous des Goodyear (250 tracts diffusés). Une partie du tract du PRCF aura même été lu au micro de la sono CGT. Les taxis rencontrés le matin durant leur manifestation ont également réservé un bon accueil aux tracts du PRCF.


En fait l'attente du "Tous ensemble, en même temps" est très forte. A la fin de la manifestation les syndicats ont lancé un appel à élargir et amplifier cette manifestation qui pour tous n'était qu'un début.

PRCF-38

27 janvier 2016.

Rédigé par PRCF 38

Publié dans #Infos Locales

Repost 0
Commenter cet article