Syrie : Déclaration du Parti de la Volonté Populaire

Publié le 9 Avril 2017

Non à l'agression !

 

Le retour en arrière n'est pas possible.

 

Le Parti de la Volonté populaire (PVP) condamne l’agression états-unienne qui a eu lieu aujourd’hui [7 avril 2017] contre un site militaire syrien, sous prétexte d’ « agir contre une attaque chimique », un prétexte qui nous rappelle la volonté de « répondre aux armes de destruction massive » en Irak, et d’autres prétextes innombrables.

Le PVP considère cette attaque comme une tentative maladroite et vouée à l’échec de revenir au monde unipolaire.

Différents espoirs malveillants ont été ravivés temporairement par cette attaque. Les espoirs de certaines groupes de l’opposition qui rêvent et demandent, jour et nuit, une intervention étrangère ; les espoirs de certains pouvoirs régionaux hostiles aux intérêts de leurs peuples et aux intérêts du peuple syrien ; ou les espoirs de la grande corruption et des profiteurs de guerre à l’intérieur de pays. Ces espoirs seront déçus très rapidement, et leurs porteurs se verront affaiblis davantage

Avancer dans la direction de la solution politique, de l’arrêt du désastre humanitaire syrien, de la stabilisation du cessez-le-feu, est la seule issue à la crise syrienne qui peut garantir l’unité du pays, le changement démocratique profond, radical et exhaustif aux niveaux économique, social et politique, et non pas un changement trompeur qui détruit le pays à l’image de ce qui s’est produit en Irak et Libye.

PVP, 7 avril 2017 (traduction PVP et PRCF)


Le PVP est un parti communiste syrien, dans l’opposition au gouvernement de Bashar El Assad. L’ensemble des communistes syriens s’opposent aux interventions impérialistes.

Vous pouvez lire l'interview du camarade Salam Alsharif, du PVP, sur le site du PRCF.

Rédigé par PRCF 38

Publié dans #International

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article