Un pas de plus dans l'unité des communistes...

Publié le 7 Juin 2009

Nous ne voterons pas le 7 juin

Parce que l’Union européenne est par nature antisociale, qu’elle a été créée et développée pour détruire les acquis des peuples, qu’alors que la crise du capitalisme mondialisé montre qu’il est urgent de rompre avec ce système, elle n’a d’autre but que de le perpétuer,

Parce que l’Union européenne est par nature atlantiste et belliciste, et, loin des mensonges sur l’Europe puissance indépendante, fournit des supplétifs aux USA dans leurs guerres contre les peuples (Yougoslavie, Afghanistan, Irak…),

Parce que l’Union européenne est par nature antidémocratique, vouée à nier les souverainetés nationales, conditions nécessaires du débat démocratique à l’intérieur de chaque peuple et de coopérations internationales mutuellement avantageuses,  dont l’ALBA, en Amérique latine, donne l’exemple,

Parce que c’est donc une imposture de prétendre que cette Union peut être dotée d’un parlement où la voix des citoyens se ferait entendre, et que nous refusons de lui donner cette caution pseudo démocratique,

Parce que nous avons voté non à cette Union européenne le 29 mai 2005, que la volonté souveraine du peuple a été violée par  l'adoption du Traité de Lisbonne, et que nous n’acceptons pas d’élire de pseudo députés chargés d’appliquer cette copie presque conforme du traité que nous avons rejeté

Parce que nous prenons le suffrage universel au sérieux, et n’admettons donc pas de participer à son détournement pour élire une assemblée qui agira contre l’intérêt, la volonté et la souveraineté des peuples qu’elle prétend représenter,

Parce qu’aucune des listes en présence n’envisage même ce qui s’impose, la sortie de la France de l’UE, qui rendra à son peuple sa souveraineté, dont sa monnaie, et que c’est le seul moyen d’exprimer cette revendication,

Nous ferons le 7 juin ce que des millions de Français, des dizaines de millions de citoyens des autres peuples qui subissent l’UE, s’apprêtent à faire : nous nous abstiendrons. C'est un acte grave, mais c'est parce que nous sommes profondément attachés au droit de vote, que nous refusons de le voir galvauder par son usage contre la démocratie, pour plébisciter les institutions de l'UE.

Cette abstention, que le pouvoir et les media traitent comme une preuve de désintérêt et d’incivisme à combattre par la propagande, est un acte de lutte pour la démocratie, contre le capitalisme qui la bafoue, dans le prolongement de nos luttes de l’hiver et du printemps.

En s’abstenant, le peuple ne montre certes pas qu’il n’est pas démocrate : il utilise le seul moyen à sa disposition pour exprimer qu’il refuse d’appeler démocratie un système conçu pour abolir sa souveraineté, pour perpétuer la domination d’une minorité.

Le 7 juin, chaque abstention comptera.

Le 29 mai 2009.

Premiers signataires : Léon Landini (président du PRCF, ancien officier FTP-MOI), Jean Calvary (secrétaire de Rouges-Vifs Ile de France), Michel Decourcelles (Coordination Communiste 59/62), Guillaume Suing (Rassemblement des Cercles Communistes), Claude Beaulieu (militant communiste, pdt du Comité Valmy), Daniel Antonini (resp. inter. PRCF), Nicolas Aunis (JRCF étudiant dans le Calvados), Isabelle Ballon (bur. RV Idf, retraitée SNCF), Jean-Louis Bertrand (anc. militant PCF Rateau la Courneuve), Alain Chancogne (militant du communisme, anc. élu et resp. du PCF en Gironde), Dominique D’Henry (bureau RV IdF, salariée licenciée de la Samaritaine), Aurélien Djament (PRCF 44, chercheur CNRS), Michel Dupuy (bur. RV IdF, cadre administratif, syndicaliste), Vincent Flament (PRCF, réd. chef d’Initiative communiste), Georges Gastaud (dir. PRCF), Simonne Goënvic (bur. RV IdF, anc. cons de Paris et du IIe, anc. mil. com. au Crédit Lyonnais), Ivan Gueit (RV IdF, cheminot), Jean-Pierre Hemmen (dir. PRCF), Jean-Claude Houseaux (PRCF, médecin, anc. CF PCF Pas-de-Calais), Guy Hervy (bur. RV IdF, cheminot retraité), Annie Lacroix-Riz (PRCF, professeur d’Histoire à Paris VII), Emmanuel Lyasse (bur. RV IdF, historien, anc. resp. de l’UNEF en Sorbonne), Éric Lynen (bur. RV IdF), Antoine Manessis (PRCF, Isère), Michel Michot (bur. RV IdF, anc. dirigeant (démissionnaire) de la CNL), Frédéric Mougin (bur.RV IdF, Val de Marne), Serge Portejoie (bur. RV IdF, postier retraité), Jean-Pierre Page (anc. mb CC PCF, 1982/2000) Pierre Pranchère (PRCF, dép. communiste honoraire, anc. dép. européen, anc. maquisard FTP), Astrée Questiaux (PCF, étudiante à Paris), Jany Sanfelieu (PRCF, Yonne), Bernard Sabourin (RV IdF, cheminot), Roger Silvain (PRCF, Hauts de Seine), Jacques Tourtaux ( militant syndicaliste cheminot retraité, Reims)


Appel soutenue par le PRCF, les Rouges Vifs, les Cercles Communistes d'Alsace et de la RP, le Cercle Henri Barbusse, et la Coordination Communiste du Nord Pas de Calais.

Rédigé par PRCF

Publié dans #International

Repost 0
Commenter cet article

Manessis 26/06/2009 23:15

Etrange raisonnement que celui de ce commentaire.Le capitalisme correspond à la "nature humaine" (alors que les idées  ne tombent pas du ciel mais des conditions sociales de l'existence)Le communisme ce n'est pas un projet utopique à plaquer sur la réalité c'est le mouvement réel de l'histoire.C'est à partir des contradictions antagoniques du capitalisme (comme il y a eu des contradictions antagoniques au mode de production esclavagiste ou féodal) qu'une forme supérieure d'organisation sociale s'imposera, le socialisme-communisme.Pour en revenir aux européennes et à l'abstention, ce sont tous les peuples de l'UE qui ont exprimés ainsi leur refus de celle-ci. Lorsqu'un vrai enjeu existe, comme lors du referendum de 2005, les citoyens votent. Mais le suffrage universel est bafoué par la pseudu-démocratie capitaliste qui viole la souveraineté populaire.Et c'est dans les ex-pays socialistes(comme par hasard...) que l'abstention est la plus forte!Bref au lieu de faire de la philosophie de comptoir il faut regarder les faits, qui sont têtus.Les classes populaires rejettent cette UE du capital qui ne leur apporte que misère et guerre.Quant à la pseudo-victoire de l'UMP c'est ridicule! 11% des inscrits, voila la "victoire" de l'UMP qui posséde tous les moyens de propagande, tous les pouvoirs ! Soyons honnêtes et sérieux et nous pourrons débattre....AM

Loïc 10/06/2009 00:39

Aller contre la nature des gens, ou essayer d'interpreter certains résultat pour justifier une révolution communiste, fait de vous une minorité extremiste qui un fois pouvoir, ne sera pas mieux que staline (qui en passant a causé plus de mort qu'un certains Hitler).Les gens se sont abstenue pour plusieurs raison, je  noterais une trop grande diversité des listes qui n'avait pas une liste assez étendue de projet, un manque d'interet pour la politique au niveau européen du peut-être à un manque d'informations. L'ump a gagné car ils ont su présenter un vrai projet et notre président (que je ne soutien pas) est sortie avec un bon bilan européen, ce qui a du influencer les votes.Sinon à quoi bon une révolution communiste, les gens n'en veulent pas, l'homme n'est pas bon, si vous ne voulez pas imposer vos lois par la force, vous pensez vraiment que la bonne volonté de chacun fera tenir votre monde utopique. L'homme est cruel et aller contre sa nature le rend encore plus mauvais. Après quand je vois augmentation des salaires à 1600, augmentation du pouvoir d'achat et fin de système capitaliste. Je trouve sa contradictoire. La vrai révolution auquel je pense serait une révolution social, mais pas au niveau du système économique qui n'a jamais été imposé, ce système existait déjà, sans que ça théorie ai été écrite, il découle donc de la nature de l'homme, pas le communisme. De toute manière prendre la vie comme une compétition ou un jeux, sans limite réel, de liberté, sans loi qui ne soit pas contournable. Tout est permis, car après la vie il n'a rien, la france, l'europe seront le premiers à porter ce message, car les nouvelles générations de l'école laïque, qui à un certain niveau, nous démontre l'improbabilité de l'existence de religion, ce qui peut être déroutant, pourquoi alors se tuer au travail toute sa vie... Certains se plieront à cette société, comme des pions, ceux qui auront  compris dirigeront le monde.