Réponse au Monde

Publié le 9 Août 2007

"Le Monde"

A propos de votre article du 24 et 25 juin 2007 intitulé "Guy Môquet, le mythe et l'histoire"

 

 

Messieurs,

j'ai 17 ans.

Je suis lycéen.

Je suis communiste, militant des Jeunes pour la Renaissance Communiste en France (JRCF).

C'est-à-dire un "jeune lycéen exalté" qui "dés son plus âge à baigné dans une culture politique bolchévique".

Comme Guy Môquet.

Je lis parfois " Le Monde" et je constate que votre journal s'est fait une spécialité : un anticommunisme abjecte.

C'est non seulement votre droit mais c'est votre vocation de classe : pourquoi ce journal de la bourgeoisie ne ferait il pas campagne permanente conte le communisme, son histoire, ses martyrs ? C'est le contraire qui serait étonnant. Une leçon pour nous, qui confirme ce que disait Lénine : " la question de la liberté de la presse se pose toujours dans le contexte de la lutte des classes".


Mais ce qui me frappe ce n'est pas votre anticommunisme, c'est votre négationnisme, aussi ignoble que l'autre. Votre capacité à effacer les faits, l'histoire.

Vous avez insulté un jeune communiste, Guy Môquet, fusillé par les nazis, parce que communiste. Il n'avait pas encore eu le temps d'être un partisan armé de la Résistance ? Fusillé une deuxiéme fois ! Il avait un père député communiste ? Fusillé une troisième fois ! Il était un militant discipliné du communisme ? Fusillé une quatrième fois ! Il a été salué comme un héros par ses camarades ? Fusillé une cinquième fois !

Et puis dans cet article im-monde (comme le général de Gaulle appelait votre journal) au-delà de Guy Môquet, mon frère, mon camarade, il y a votre négationnisme à l'égard du communisme français : anti-patriote, allié des nazis, ramassis de staliniens et de traîtres, récupérant les tragédies personnelles pour sa propre gloire...


Pourquoi ses propos orduriers me donnent ils la nausée ?

Est-ce parce que les mêmes qui nous insultent aujourd'hui étaient hier ceux de la Milice et de Vichy ? Est-ce parce que les mêmes étaient ceux qui hurlaient "plutôt Hitler que le Front Populaire" ?

Est-ce parce que les mêmes étaient ceux qui avaient fait "le choix de la défaite" comme le dit la vraie historienne Annie Lacroix-Riz dans son remarquable ouvrage dont vous ne parlerez pas?

Est-ce parce que les mêmes ont accompli leur sale besogne d'aide bourreaux "idéologiques" des gestapo, dina, pide et autre cia ? Ces "patriotes" qui n'hésitérent pas à vendre leurs patries et à livrer "leurs" communistes aux mains des bourreaux nazis comme Pucheux qui lui en paya justement le prix ?

Est-ce parce que le souvenir de Stalingrad est encore vivant, malgré vos efforts, que vous vous acharnez contre un jeune de 17 ans, assassiné par les nazis, en insultant son engagement et ses camarades ?

Est-ce parce que le drapeau rouge flotta sur le Reichstag en ruine et que vous n'avez pas encore digéré cette vision ?

Est-ce parce que nous étions, que nous sommes, que nous serons toujours les meilleurs filles et fils de France contre tous les pouvoirs du capitalisme, pour la patrie et le socialisme ?

Est-ce parce que le sang de mon frère, de mon camarade Guy Môquet vous gène à ce point que vous crachez sur sa tombe et sa mémoire ? Sur celle de son idéal communiste ?


Nous vous avons fait tant tremblé que votre haine nous poursuit sans relâche et sans grand souci de la vérité...

J'ai une mauvaise nouvelle pour vous et vos maîtres.

Guy Môquet est vivant et il est des millions de par le monde de Caracas à Athènes, de Léningrad à Pékin, et ici même sur cette terre de France fécondée par son sang.


Dimitri MANESSIS

Rédigé par d.m

Publié dans #Infos Locales

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article