Budget 2013 : abstention du Front de Gauche (communiqué du PRCF)

Publié le 5 Décembre 2012

Budget d'austérité 2013: les députés Front de Gauche auraient dû voter contre!

 

Même s’ils se félicitent des votes négatifs à répétition des sénateurs PCF (mais le Sénat n’a qu’un effet limité, quasiment consultatif, sur l’adoption des lois et du budget), le PRCF déplore l'abstention des députés du Front de Gauche concernant l'enveloppe globale budgétaire 2013. Ce budget d'austérité amènera toujours plus de chômage, moins de services publics, plus de pauvreté, un affaiblissement des bases du développement de notre pays. Face à un tel budget, il faut voter contre! Les députés Front de Gauche récidivent donc après avoir voté en faveur de la régression sociale que constituent les emplois d'avenir en septembre (1). Le PRCF constate que les discours révolutionnaires des dirigeants du Front de Gauche ne correspondent pas à ce que votent les députés Front de Gauche.

 

De manière générale cela concorde avec la défense inconditionnelle de la part des mêmes responsables du Front de Gauche, de l'intégration de la France dans la zone euro et dans l'Union européenne, institutions dont il est évident qu'elles ne peuvent pas être mis au service des peuples. De même comment continuer à dire qu'on est dans la "majorité de gauche", à se considérer dans le même camp que le PS, tant il est évident qu'il n'y a rien à attendre du PS!

Ce faisant, les dirigeants du Front de Gauche portent une grave responsabilité dans la démobilisation des travailleurs, qui ne comprennent rien à ce double discours .
Tout cela montre qu'on ne peut pas leur faire confiance!  Le réformisme, ça ne marche pas!

Le PRCF appelle les militants du Front de Gauche à ouvrir les yeux et à l'aider à combattre le gouvernement PS. La situation devient très dangereuse alors que le FN avance à grands pas.


 

Le PRCF, 30 novembre 2012

 



(1) source Informations Ouvrières
Les emplois d'avenir, réservés aux moins de 30 ans, sont une variété de CDD d’un an renouvelable à trois ans qui, contrairement aux CDD normaux, pourront être rompus à tout moment pour motif économique et ne donneront pas droit à la prime de précarité de 10%. sourcehttp://parti-ouvrier-independant.fr/2012/09/26/la-loi-emplois-davenir-visant-a-creer-une-sous-categorie-de-cdd-financee-par-letat-et-la-securite-sociale-est-votee-par-le-ps-les-verts-et-le-front-de-gauche/

 

Rédigé par PRCF 38

Publié dans #France

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article