Charlie Hebdo

Publié le 9 Novembre 2011

CHARLIE-HEBDO OU LE BROUILLARD IDÉOLOGIQUE


Tout d’abord soyons clairs : les méthodes fascistes et l’idéologie obscurantiste et antiféministe des intégristes religieux de tous bords doivent être condamnées sans l’ombre d’une hésitation. Cela est le préalable à toute autre considération pour les militants communistes, laïques, progressistes et républicains que nous sommes.  


Ensuite notons combien les méthodes terroristes des intégrismes sont semblables aux degrés près: ici saboter une pièce de théâtre (quel qu’en soit le contenu), là incendier un journal qui publie des dessins humoristiques qui déplaisent aux censeurs, ailleurs recourir au terrorisme d’Etat pour réprimer durement les militants internationalistes qui appellent à boycotter les produits israéliens pour isoler cet Etat persécuteur du peuple palestinien.   


Les ouailles de feu Mgr Lefebvre ou celles des intégristes musulmans se ressemblent comme les deux faces de la même pièce : intolérance, imbécilité et obscurantisme. Incapacité à répondre sur le terrain de la lutte des idées pour défendre ce qui leur paraît « sacré »(et c’est leur droit le plus strict !), tout en respectant le « sacré » laïque qui permet aux Français d’orientations idéologiques différentes de coexister dans le cadre de la loi de séparation laïque de l’Etat et des Eglises qu’a vigoureusement soutenu Jaurès en 1905. 


Pensons à ceux qui manifestent contre le "droit de choisir" des femmes, aux propagandistes du créationnisme détracteurs des acquis et de la méthode scientifiques, aux dérives sectaires, bref à tous ces ennemis des Lumières qui voudraient rétablir le délit de blasphème et dont certains enverraient encore le Chevalier de la Barre à la torture et à la mort.  


Mais bien entendu ces groupuscules ne pèseraient que leur poids, c'est-à-dire rien, s’ils ne trouvaient des relais à leurs délires au sein des classes dirigeantes. Car ce sont les oligarchies qui financent les intégristes de tout poil parce qu’elles y ont intérêt.  


Chez nous qui a violé la laïcité d’une manière permanente si ce n’est N. Sarkozy, le Président de la République, lors de son tristement célébre discours de Latran, où il a déclaré que « le curé et le pasteur sont mieux placés que l’instituteur pour transmettre les valeurs », ou lors de son discours de Riyad où, devant la famille royale saoudienne, le « président de tous les Français » a grossièrement violé la loi de séparation de 1905 (à caractère constitutionnel !) en invoquant « Dieu transcendant qui est dans le cœur de chaque homme » : si ce n’est pas un « blasphème » contre la laïcité, c’est tout bonnement une forfaiture que l’opposition socialiste (sic) s’est bien gardée de condamner solennellement.   

Qui divise les travailleurs selon leur religion ? Qui ethnicise et confessionnalise les conflits de classe ? Qui communautarise les problèmes sociaux pour camoufler la responsabilité du capitalisme dans la situation des masses populaires ? Les hommes politiques serviteurs du grand capital, croyants ou athées. Et c’est là que se trouvent les plus dangereux ennemis des travailleurs que ceux-ci soient athées ou croyants. Cette remarque est d’autant plus vraie que nous sommes actuellement en période de contre-révolution mondiale et que le capitalisme en crise se déchaîne contre toutes les idées progressistes, cherchant des alliés chez les pires partisans du retour au Moyen-Âge.  


Voila pourquoi, nous, communistes, défendons avec force les Lumières, la liberté d’expression et la laïcité, tout en refusant catégoriquement d’insulter les croyances religieuses. Voilà pourquoi, tout en rejetant les attaques violentes contre la liberté d’expression d’où qu’elles viennent (et que les communistes que nous sommes, si souvent ciblés par l’Etat UMP et privés de presque tout accès aux médias, ne connaissent que trop), tout en soutenant le droit à l’humour contre toutes les religions et contre nous-mêmesnous rejetons totalement sur le fond les campagnes visant à outrager quelque religion que ce soit. Et tout particulièrement quand il s’agit de ridiculiser les musulmans, que MM. Hortefeu et Guéant ne cessent de stigmatiser avec leur ami Philippe Val, ex-patron de « Charlie » devenu patron de Radio-France par la grâce de Sarkozy, et d’ostraciser dans la foulée de leur grand inspirateur, George W.Bush, qui ne s’est jamais caché de mener une « croisade » et de participer au prétendu « choc des civilisations ».    


Nous, nous voulons unir


Unir les travailleurs qu’ils soient chrétiens, juifs, bouddhistes, musulmans ou athées. Nous pratiquons, nous marxistes, une philosophie matérialiste et dialectique ce qui, non seulement ne nous empêche pas de dialoguer avec les chrétiens, les musulmans, les juifs qui combattent l’injustice au nom de leur foi, mais qui nous fait obligation de leur tendre la main pour construire avec eux, dans le respect mutuel, comme y invitait déjà Maurice Thorez en 1936, une société fraternelle. C’est pourquoi, tout en condamnant les atteintes des intégristes à la liberté d’expression, nous refusons les provocations gratuites à l’égard de leur foi… même s’il faut protéger le droit pour chacun de se moquer des religions s’il le souhaite car comme le disait Rosa Luxemburg, « la liberté, c’est avant tout la liberté de l’autre ».


C’est par la conviction et par la culture, par la connaissance et par l’éducation que reculent les superstitions et les religions non par la force et par la contrainte : Robespierre nous l’a enseigné qui déclarait que « celui qui veut interdire la messe est plus fanatique que celui qui dit la messe ». Et Lénine était également sur cette ligne : le devoir pour le parti de lutter idéologiquement pour le matérialisme et les Lumières, mais le droit pour tout croyant de pratiquer sa religion librement.


Ce n’est pas en punissant les filles voilées, - alors même que dans les écoles publiques d’Alsace-Lorraine l’Etat paie les pasteur, les rabbins et les curés - , qu’on pourra libérer la femme voilée mais par les progrès de l’idée qui est encore à défendre et à promouvoir de l’égalité entre hommes et femmes et dont la traduction doit être la fin du voile, la fin de la relégation des femmes mais aussi un salaire égal à travail égal  ou la lutte contre les violences faites aux femmes.


Voila comment on sert l’unité de combat des classes populaires et qu’on défend les Lumières.

 

 

PRCF

Rédigé par PRCF 38

Publié dans #France

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

le journal de personne 19/11/2011 23:29


Théocratie Réelle Maintenant

Les questions qui tuent
Et pour lesquelles on s'entretue
Sont peut-être les seules qui nous situent
Porqué no? Why not ? Allech lè? Pourquoi pas?
Pourquoi pas la charia ?
Et pourquoi pas la charia ?
Ça jette un froid, n'est-ce pas ?

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/11/theocratie-reelle-maintenant/