Fascisation

Publié le 22 Mars 2011

Marine Le Pen : "sage" décision de Copé .

 

 

Marine Le Pen est revenue dimanche soir au micro d'Europe 1 sur la décision de Jean-François Copé de ne pas donner de consigne de vote en cas de duel PS-FN au second tour des élections cantonales dimanche prochain. "L'UMP sait pertinemment que si [elle] avait donné pour instruction à son électorat de voter socialiste, il ne l'aurait pas fait. Et donc [le parti présidentiel] n'ose pas donner des consignes qui ne seront pas suivies par son électorat", a estimé la présidente du FN.


"Je trouve que c'est sage de sa part et d'ailleurs c'est assez démocratique", a-t-elle encore ajouté. "L'importance du vote Front national les ramène à un peu plus de sagesse et de lucidité. Je pense que beaucoup d'électeurs de l'UMP préféreront faire le choix du Front national que faire le choix du Parti socialiste", a ajouté Marine Le Pen.

 

Voilà comment on démontre, ce que certains naïfs contestent, le processus de fascisation qui frappe notre pays. Droite et néofascisme sont en train de fusionner sur certains thèmes, certaines positions. Un vent mauvais souffle sur notre pays. Des ministres de la République tiennent des propos que l’on croyait réserver au fascisme. Les bruits de bottes à l’extérieur, les postures politiques nauséabondes à l’intérieur.... Oui citoyens, républicains, progressistes, révolutionnaires, la fascisation est en marche !

 

Mais ce processus peut et doit être brisé.

 

Pour cela il faut l’unité d’action lucide et déterminée des forces de progrès et  patriotiques. Il faut l’union du drapeau rouge de la Révolution et du drapeau tricolore de la République, il faut sortir d’une UE qui est la prison des peuples d’Europe, il faut renouer avec la démarche du CNR (Conseil National de la Résistance) que le MEDEF, l’UMP, la fausse gauche PS et ses satellites du pseudo Front de Gauche et gauchistes en peau de lapin européistes, veulent voir détruit, déchiré, enterré.


Et bien non Messieurs la patrie appartient au peuple même si pour vous elle est « dépassée ». Mais il est vrai que cela fait bien longtemps que, pour le capital et ses politiciens, la patrie est « dépassée »... N’est-ce pas Monsieur Louis Renault qui fabriquait des chars pour les nazis au nom-déjà- de l’Europe anti- bolchevique ? Et le gaulliste François Mauriac avait raison d’écrire : «  seule la classe ouvrière est restée fidèle à la patrie profanée ». Elle n’appartient pas non plus aux héritiers politiques et idéologique de Pétain,  de Laval, de la Milice et autres scories d’extrême-droite.

 

Le Pôle de Renaissance Communiste en France s’est adressé à tous les groupes communistes, aux progressistes, aux patriotes pour organiser la résistance à cette fascisation qui sera vaincue par l’action résolue des travailleurs et du peuple de France, ce peuple qui barra la route du fascisme en 1936 et le vainquit en 1945.

 

AM

Rédigé par PRCF 38

Publié dans #France

Repost 0
Commenter cet article