Sur les évènements de la Villeneuve

Publié le 19 Juillet 2010

Grenoble : que se passe t il ?

 

Gangstérisme, règlements de compte, émeutes....que se passe t il à Grenoble ?

Tout d’abord remarquons que la presse du capital met en avant ces événements pour créer un sentiment de peur parmi nos concitoyens. La peur a toujours été une arme des réactionnaires pour amalgamer le progrès à un danger et parer le passé de vertus qu’il n’avait pas et tout cela pour le « maintient de l’ordre » qui justement provoque le désordre.

Deuxièmement quels sont les quartiers, quelles sont les populations frappées par ces événements ? Les quartiers populaires et leurs habitants. Ce sont eux qui subissent les causes de la délinquance (le chômage, la misère matérielle et intellectuelle, un urbanisme de classe, les discriminations, la dégradation des services publics....) et les effets de celle-ci (ce sont les voitures des travailleurs qui brûlent lors des réactions auto destructrice d’une partie de la jeunesse de ces quartiers, ce sont les pompiers, les chauffeurs des bus du quartier, les médecins qui sont « caillassés »).

Des quartiers et une population frappés de plein fouet par la crise du capitalisme et qui en subissent tous les effets y compris la destruction des liens de sociabilité.

Ce n’est pas à Meylan que se déroulent ces événements, ce ne sont pas dans les quartiers huppés que le désespoir social pousse une petite fraction de la population vers les voies stériles, vaines et dangereuses, suicidaires  de la délinquance.

Ne pas établir le lien entre une situation sociale et ses conséquences c’est s’interdire toute compréhension de ces situations et du coup risquer de se laisser avoir par les discours haineux de la droite et des fascistes qui présentent aux populations des « explications » racistes qui non seulement camouflent la vérité et les vrais responsabilités (celle des milliardaires qui nous gouvernent en détruisant nos acquis sociaux) mais aussi en divisant les travailleurs selon leurs origines ; leurs religions etc.

Ne tombons pas dans ce piège mortel pour les travailleurs, les chômeurs, les jeunes !

Au contraire, unissons-nous contre le vrai ennemi de classe de tous les travailleurs : le capitalisme !

Le PRCF  appelle les travailleurs, tous les travailleurs, la jeunesse des quartiers populaires comme des universités, à s’unir et à combattre ! Car il existe une solution à nos problèmes, il existe une alternative à la guerre de tous contre tous, à la barbarie capitaliste : c’est le socialisme !

Unissons-nous et luttons pour une société juste et fraternelle, pour le socialisme !

 

PRCF et JRCF 38

 

Rédigé par PRCF JRCF 38

Publié dans #Infos Locales

Repost 0
Commenter cet article