Trois morts dans une banque à Athènes

Publié le 8 Mai 2010

TROIS MORTS DANS UNE BANQUE A ATHENES 

Deux femmes et un homme ont péri dans l’incendie d’une banque allumé par des hommes cagoulés.

Disons tout de suite que les communistes ont toujours condamné ce genre d’action imbécile qui peut devenir criminelle comme on le voit cette fois ci.

Ces méthodes sont étrangères au mouvement ouvrier et font le jeu de la réaction. On se souvient comment les terroristes des pseudos Brigades Rouges furent instrumentalisés par la réaction et manipulés par la CIA contre le PCI (Parti Communiste Italien), comment Ben Laden fut une créature des services secrets occidentaux.

Il faut d’ailleurs s’interroger sur qui se cache sous les cagoules de ces groupes...les provocations policières de ce genre sont hélas trop connues pour permettre la moindre naïveté, tel l'incendie du Reichstag par Hitler pour accuser les communistes. L’histoire est pleine de ces provocations.

Alors la question est : à qui profite le crime ?

De toute évidence au gouvernement  social- démocrate, antipopulaire et antinational d’Athènes et à ses patrons de l’UE capitaliste alors que la Grèce connaissait ce 5 mai ses plus importantes manifestations de masse depuis des décennies. C’est cette dynamique de lutte que les incendiaires ont tenté de briser.

Faisons confiance à la maturité et au sang froid de nos camarades de Grèce pour déjouer ce piège sanglant et inclinons nos drapeaux devant ces victimes indirectes d’une politique elle-même criminelle.

Et soutenons la lutte de masse, le soulèvement pacifique et démocratique du peuple grec.

PRCF

Rédigé par PRCF

Publié dans #International

Repost 0
Commenter cet article