Solidarité Grèce (tract PRCF-38)

Publié le 17 Juin 2013

Solidarité Grèce (tract PRCF-38)

Veuillez trouver ci-dessous le tract diffusé en centre-ville de Grenoble le vendredi 17 juin 2013 :

SOUTENONS LA LUTTE DU PEUPLE GREC !

Demain jeudi 13 juin 2013, une grève générale a lieu en Grèce à l'appel, en particulier, du PAME (Front militant de tous les travailleurs) et du KKE (PC de Grèce).

Pour protester contre le véritable coup d’État qu'est le licenciement de 2 500 travailleurs de l'audiovisuel public du pays. Pour protester contre l'acharnement austéritaire imposée aux travailleurs, aux fonctionnaires, au peuple grec par le gouvernement ND et PASOK aux ordres de la Troïka (UE, BCE, FMI).

La Grèce exsangue est soumise à une véritable torture par les hommes du grand capital, le salaire moyen est désormais de 450 euros dans un pays où les prix sont équivalents à ceux de la France. 30% de la population est au chômage, 60% chez les jeunes. Les suicides augmentent de façon exponentielle. La misère règne dans les foyers des ouvriers, des paysans, des couches moyennes. Les Grecs, ceux qui le peuvent, qui ont une formation, sont contraints à l'exil, à l'immigration. La démocratie n'est qu'un masque qui ne cache plus la dictature du capital, de l'UE dont la Grèce est devenu un champ d’exercice pour l'application "pure" des politiques que l'UE veut imposer à tous les peuples d'Europe.

Notre solidarité à la résistance, à la lutte du peuple grec, avec à sa tête les communistes du KKE, les syndicalistes de lutte du PAME, est l'expression de notre internationalisme, et c'est aussi une défense des intérêts de travailleurs de France, de son peuple, de sa souveraineté et de ceux de tous les peuples enfermés dans cette prison de misère et d'humiliation national qu'est l'Union européenne. Le viol permanent de l'indépendance nationale des pays assujettis au grand capital européen, dominé par l'impérialisme allemand, doit cesser. Comme l'a dit le vieux Résistant, Manolis Glézos, qui mit à bas le drapeau nazi en 1941 : « Il va falloir que nous arrachions tous ensemble encore une fois le drapeau allemand qui flotte sur l’Acropole ». Avec les drapeaux de l'UE, de l'OTAN et du capitalisme. Car il ne s'agit pas seulement de changer de gouvernement, c'est le système social, le capitalisme, qu'il faut remplacer par le socialisme, seule alternative à la crise, à la misère, à la guerre.

L'appel du KKE brandi au sommet de l'Acropole retentit avec plus d’acuité que jamais : « Peuples d'Europe, soulevez-vous ! »

Rédigé par PRCF 38

Publié dans #Infos Locales, #International, #Tracts-Affiches

Repost 0
Commenter cet article